Mein Schreibstuben-Blog

May 23, 2015

de nos illusions – mon commentaire

Filed under: mein Kommentar — heidi @ 10:43

Nous tous nous aimons nous percer d’illusions, en vieillissant nous pouvons nous gronder d’avoir été aussi bête d’y croire, et c’est justement à ce moment que nous nous faisons vraiment du tord. Pas parce que c’est si humain d’y croire, si touchant de leur avoir cédé, mais moi je vois dans la production de nos illusions le dernier reste de notre intégrité envers cette vie qui nous traverse, dont nous sommes le contenant.

Les illusions comme dernier berceau de l’intégrité?

Si notre univers est vivant en lui-même, comme nous pouvons le percevoir pendant nos instants rares d’union avec ce grand tout, alors nous sommes une infime partie de ce grand vivant. Alors cette union doit nous procurer une capacité d’échange entre lui et nous. Je pense que ce dialogue se passe avec notre inconscient, par le rêve la nuit, aussi par la télépathie, l’intuition, la création artistique, et bien la méditation et la contemplation peuvent être des portes qui y mènent.

Et là vient le point: ce grand tout à déja son équilibre, son harmonie, son programme, bien avant que nous arrivons … il est non seulement vivant, mais aussi structuré, émanant les méssages automatiques de son existance, que nous pouvons ressentir, si le dernier match de foot, ou la recherche pour notre soupe du soir – ou n’importe quoi d’autre – n’accapare pas totalement notre ressenti.

Nous pouvons partir de la logique que ce grand tout est un peu mieux équilibré que notre humanité malade, déséquilibrée dans son corps, érronée dans sa structure mentale, corrompue pour que chacun assure individuellement une survie au détriment des autres (côté psychique voir ‘les noeuds’ ** de Ronald D. Laign ***, ou les écrits de Luce Irigaray **** … [update 7 juin: malmenée-dominée-manipulée dans son ensemble].

Mais encore nous percevons inconsciement cet’équilibre cosmique possible, que nous pouvons seulement transformer en rêves. Cependant, dés que nous essayons de les réaliser dans ce monde aux marchands de tapis, ces intuitions deviennent des illusions, parce que ce monde n’accepte pas les fous, les illuminés. On accepte leur produits comme divertissement, sans être dérangé dans notre mauvais arrangement avec la réalité. Les rêves des cinglés ont le droit de nous faire rire, pas de nous rappeller comment nos vies sont mal embarquées … donc nous nous heurtons aux réactions de nos concitoyens qui se sont arrangé avec les miettes que la structure de notre planète leur laisse.

C’est alors, déjà dans la petite enfance, que nous créons notre carapace caractérielle *, comme Wilhelm Reich appelait cette raideur, d’abord dans l’âme, ensuite dans notre pensée, et à la fin dans notre corps, nous rendant définitivement malade.

Nous nous raidissons contre nos rêves, qui, au lieu de se réaliser, sont nommés par les autres comme illusions, foutaises (oui, rêve toujours), et les plus agiles entre nous sont capables d’en faire une création artistiques, que quelques pourcents d’eux peuvent vendre aux autres, ce qui payera au moins leur soupe.

Non, les illusions ne sont pas un défaut …

… et nous croyons d’en avons honte … nous nous en excusons encore … quel renoncement.
(Heidi).

Liens/Links:

UPDATE le 26 mai 2015:

* dans fr.wikipedia, sous Analyse reichienne//Méthode/France vous trouverez:

  • Elle (l’analyse reichienne) est développée par Gérard Guasch, Arlette Gastine, et leur collaborateurs de l’École reichienne de Paris. Elle est aujourd’hui enseignée en France, au Cercle Wilhelm Reich que dirige Jacques Lesage de La Haye.
  • La psychanalyse reichienne, notamment lorsqu’elle s’attache à l’analyse du caractère est citée comme école psychanalytique2.
  • Ses engagements pour la libération sexuelle et son postulat sur l’existence d’une énergie universelle “l’orgone” 3 mettent le personnage et ses pratiques en opposition au mouvement psychanalytique orthodoxe (freudisme)4.
  • Des cours du D.E.S.S de psychologie concernant l’analyse reichienne existent de 1972 à 1993 à l’université Paris VIII5;

dans de.wikipedia Charakteranalyse und Charakterpanzerung;

in en.wikipedia under Wilhelm Reich as /Vegetotherapy (by search key = character armor);

  • Intégration posturale dans fr.wikipedia est une méthode de thérapie psycho-corporelle développée par Jack Painter, basée notamment sur certaines théories développées par Wilhelm Reich. Selon Painter, cette technique de massage profond utilise les sensations physiques, émotionnelles et les cognitions pour défaire à la fois les tensions et désordres physiques et émotionnels.
    Il n’y a pas à ce jour d’étude publiée ayant évalué l’efficacité de cette technique … (mon commentaire: si, les chers savants, moi je le confirme personnellement, à 100%, même si ma voix ne compte pas auprès de vos gros huiles.  Actuellement je vis personnellement – avec l’aide d’un bon masseur capable d’Intégration posturale une réintégration de mes énergies bloquées dûes aux cauchemars de l’enfance. C’est pas une prommenade du dimanche, mais c’est vraiment efficace … merci Wilhelm Reich! – Heidi);
  • Psychotherapeutic Postural Integration PPI on en.wikipedia is an alternative body psychotherapy method, which uses Postural Integration (PI) in a psychotherapeutic context. Body Psychotherapy is a distinct branch of psychotherapy developed over the last seventy years. It is an ethical and scientifically validated method of professional practice for relieving emotional and mental distress and for human growth. [1] PPI is in this context an effective way to support individuals in dealing with the challenges in their lives in a more creative manner. The method helps them to change in every part of themselves, supporting them to become more aware in their bodies and empowering them to change their “bodymind” – that is – their bodies, emotions and attitudes, thus furthering their personal development (I confirm personnally for 100% – Heidi).
  • Posturale Integration PI auf de.wikipedia (engl. posture: Positur, Körperhaltung, Stellung; das Auftreten, Posieren, Figurieren) ist eine von Jack Painter in den sechziger und siebziger Jahren des 20. Jahrhunderts entwickelte alternativmedizinische Körpertherapiemethode.[1][2] Die Methode gründet auf der Rolfingmethode, einer tiefen Bindegewebsmassage, welche von Jack Painter durch Methoden der integrativen Atemarbeit, Gestalttherapie, Methoden aus der Körperpsychotherapie nach Wilhelm Reich und fernöstliche Methoden wie Akupressur erweitert wurde. Die Methode berücksichtigt psychische Prozesse stärker als die Rolfingmethode.[3][4][5] In der Methode wird davon ausgegangen, dass alle geistigen, seelischen und körperlichen Prozesse untrennbar miteinander verbunden sind.[6] (kann ich zu 100% an mir selber bestätigen – Heidi).

UPDATE le 14 mai 2016:

** Knots/Noeuds/Knoten:

*** Ronald D. Laign:

**** Luce  Irigaray:

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress